Fiduciaire de provence expert comptable aix en provence
ACTUALITÉS
 

Dirigeant de société titulaire d’un contrat de travail

 


Pôle emploi a suspendu le versement des allocations chômage que percevait une personne. Pôle emploi contestait sa qualité de salarié car une procédure pénale pour abus de biens sociaux ouverte à son encontre établissait sa qualité de dirigeant de fait d’une société. Le dirigeant a saisi le juge afin d’obtenir le paiement d'allocations chômage et de dommages-intérêts.

En appel, Pôle emploi a été condamné au paiement d'allocations chômage. Les juges ont considéré que les nombreux documents versées à l’instance par le dirigeant attestaient de sa qualité de salarié et de son côté, Pôle Emploi ne démontrait ni que l'intéressé avait obtenu le bénéfice des allocations de retour à l'emploi sur la base de déclarations inexactes ou d'attestations mensongères ni qu’il n’avait pas la qualité de salarié.

La Cour de cassation a censuré la décision des juges. Elle a rappelé qu'il incombe au dirigeant de fait, qui invoque l'existence d'un contrat de travail, d'établir l'existence de fonctions techniques distinctes de son mandat social, dans un lien de subordination à l'égard de la société. Puis, elle a déclaré qu’en imposant à Pôle emploi de démontrer que le gérant de fait n'avait pas eu la qualité de salarié, les juges ont inversé la charge de la preuve.

 

Source : Cass. soc. 18 octobre 2017, n° 16-16014

© Copyright Editions Francis Lefebvre

 
 
Voir tous les articles