Fiduciaire de provence expert comptable aix en provence
ACTUALITÉS
 

Contribution spécifique au CPF des CDD

 


Tous les employeurs privés doivent participer, chaque année, au développement de la formation professionnelle et de l'apprentissage notamment par le versement d’une contribution dédiée au financement du CPF pour les titulaires d'un contrat à durée déterminée (CDD)

Cette contribution est recouvrée par les Urssaf, par les caisses générales de sécurité sociale (CGSS) ou par les caisses de la mutualité sociale agricole (MSA) puis elle est reversée à France compétences (c. trav. art. L. 6 131-1).

 

À partir du 1er janvier 2019, pour financer le CPF des salariés en CDD, l’employeur doit verser une contribution spécifique égale à 1 % du revenu d'activité de ces salariés retenu pour le calcul des cotisations sociales (contribution 1% CDD-CPF)

Cependant, au 1er janvier 2019, certains CDD déterminés par décret et les emplois à caractère saisonnier (c. trav. art. L 1242-2, 3°) ne donnent pas lieu au versement de cette contribution par l’employeur (c. trav. art. L. 6 331-6).

 

Le décret fixant les CDD qui dispensent l’employeur de verser la contribution 1% CDD-CPF a été publié. Il s’agit des CDD suivants :

- les contrats d'accompagnement dans l'emploi (CUI-CAE) ;

- les contrats d'apprentissage ;

- les contrats de professionnalisation ;

- les contrats conclus avec des jeunes au cours de leur cursus scolaire ou universitaire ;

- les CDD qui se poursuivent par des contrats à durée indéterminée (CDI) ;

- et les CDD saisonniers.

 

Source : Décret 2018-1233 du 24 décembre 2018, JO du 26 ; C. trav. art. L. 6331-6

© Copyright Editions Francis Lefebvre

 
 
Voir tous les articles